21 mars 2010

Faire se rencontrer les gens,
être un artificier de la rencontre,
rêver de rassemblements éphémères au cours desquels des gens, ne se connaissant pas, échangerai, discuterai sans raison certaine ;

Les gens ont-ils envie de se rencontrer?
Peut être est-il vain de vouloir réconcilier les « individuels » ?
Le rêve d’une communauté unie est-il révolu ?

connais-tu ton voisin ?
non.
mais as-tu envie de le rencontrer ?
non, pas vraiment.

Les gens ont-ils envie de se rencontrer?
Peut être est-il vain de vouloir réconcilier les « individuels » ?
Le rêve d’une communauté unie est-il révolu ?

Mais pourquoi alors cette envie profonde de travailler sur la communauté ?
Est-ce vraiment l’envie de rassembler les gens qui m’anime ou le besoin de révéler que, malgré l’individualisme de notre société, l’être commun résiste, insiste.

"Vivre ensemble", apprendre de l’autre, de ce qui n’est pas soi,
s’affranchir de ces liens originels,
s’identifier à une identité plus complexe,
celle de la ville.

L'espace public comme imaginaire du lien social.

Posté par annesauce à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Faire se rencontrer les gens, être un artificier

Nouveau commentaire